Gestion des forêts à Mlele BKZ: quels résultats ?

Le Dr Urs Bloesch (Adansonia Consulting) a conduit en 2018 sur mandat de l’ADAP un inventaire de la végétation de la zone apicole de Mlele (BKZ) dans le district de Mlele. L’objectif de l’étude était premièrement de détecter d’éventuels changements dans la végétation depuis les précédent relevés (Kayombo, Mpinga, Natai, 2013, Mwangulango, 2004), mais aussi d’évaluer les nouvelles menaces.

13 placettes de végétation ont ainsi fait l’objet d’un relevé au cours de la présente évaluation. De plus, deux transects de végétation d’environ 10 km de longueur chacun ont été délimités et 800 points de végétation ont été échantillonnés à l’aide de la méthode PCQM (Point-Centered Quarter Method).

Ainsi, les relevés de végétation de 2018 ont permis de compléter substantiellement l’ancienne liste d’arbres et d’arbustes. La liste de contrôle comprend maintenant au total 123 arbres/arbustes avec leurs noms scientifiques et en Konongo.

Au total, seules 28 perturbations anthropiques ont été recensées sur une superficie d’inventaire d’environ 160 ha. Environ 80% des perturbations se sont produites sur les terres basses, ce qui peut s’expliquer par la proximité d’une route principale reliant Inyonga à Mpanda.

« Les habitats du Miombo de la Mlele BKZ sont bien protégés.  Aucun signe de braconnage récent n’a été détecté et aucune exploitation forestière n’a eu lieu au cours des cinq dernières années (…), ceci en raison notamment de la gestion communautaire de la zone apicole, de patrouilles régulièrement menées, mais aussi du soutien des activités apicoles et de la campagne de sensibilisation menés par le projet. » Dr Urs Bloesch, 2018.

L’étude est disponible en téléchargement ici.