L’équipe

ADAP – Suisse

  • Claude Fischer – Président

Claude a un doctorat en biologie et est professeur HES associé à la haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève. Passionné par le travail de terrain et les mammifères, Claude a participé à l’élaboration du suivi écologique dans la Beekeeping Zone de Mlele depuis 2007. Il a ensuite régulièrement formé les gardes villageois au suivi écologique et plus spécifiquement à l’utilisation de pièges photographiques. Il s’investit maintenant de manière plus formelle dans l’ADAP puisqu’il a repris la présidence en 2020.

  • Jean-Félix Savary – Vice-président
Sensibilisé tôt aux problématiques de développement, Jean-Félix a travaillé de nombreuses années à l’institut universitaires d’études du développement à Genève (IUED). C’est là qu’il a pris conscience des problématiques d’accès aux ressources et des conflits qui en résultent, faisant du développement local, de la promotion de la paix et de la sauvegarde des ressources naturelles une seule et même cause. A l’origine du projet d’Inyonga en Tanzanie, Jean-Félix a pu coordonner son développement durant les cinq premières années du projet. Depuis 2006, il se consacre d’avantage aux tâches d’encadrement administratif et de représentation sur Genève.

Yves

  • Yves Hausser – Responsable commission opérations

Enseignant–chercheur et praticien de la conservation au sein de la filière Gestion de la Nature de la haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (hepia) de Genève depuis 2003, co-fondateur de l’ADAP en 1997, Yves travaille activement avec l’association depuis sa création. Au bénéfice de formations dans le domaine des sciences sociales, il collabore depuis des années avec des collègues biologistes et ingénieurs sur les questions d’utilisation durable des ressources naturelles et sur la participation des acteurs locaux à ces processus. Investi dans divers réseaux internationaux travaillant sur les questions de conservation, Yves a pu se rendre compte de l’écart entre les discours prônant l’intégration des communautés locales aux stratégies de conservation et les pratiques menées sur le terrain. Il est en charge de la coordination des projets et participe également à la création de liens avec le monde de la recherche.

  • Fabrice Buffard – Trésorerier

De la gestion de fortune à la gestion de la nature, il n’y a qu’un pas, que Fabrice franchi en 2014 lorsqu’il entame une reconversion professionnelle en effectuant un Bachelor en Sciences de la Vie auprès de la HES-SO de Genève. C’est dès l’année suivante qu’il rejoint les rangs de la l’ADAP, notamment en s’impliquant dans la gestion de la base de données des pièges photo. Durant les deux mois de sa thèse conduite en 2018 en Tanzanie, il a pu étudier la riche biodiversité faunistique de la réserve apicole de Mlele. Riche de cette première expérience de terrain, et dorénavant exempt d’obligations estudiantines, Fabrice a décidé de s’impliquer encore plus dans l’association et s’est vu confier la responsabilité d’assister Yves Hausser sur le projet d’Inyonga, en Tanzanie et a repris le poste de trésorier en 2021.

sandy

  • Sandy Mermod – Secrétaire exécutive

Sandy a réalisé son travail de bachelor en Tanzanie en 2012 dans le cadre du projet de l’ADAP à Inyonga et depuis, elle est restée investie dans l’association en  participant à diverses activités puis en prenant le poste de vice-présidente en 2015 et la gestion du projet d’Inyonga en 2016. Pendant ce temps, elle a également complété sa formation d’ingénieure HES en gestion de la nature par un certificat complémentaire en géomatique puis un master en géographie, mention études du développement afin de mieux cerner la dimension socio-politique des problématiques environnementales. Son mémoire de master a abordé l’utilisation des ressources naturelles dans les réserves forestières de l’ouest tanzanien et lui a donné envie de s’investir dans le montage et la gestion d’un nouveau projet dans cette région. Sandy a été vice-présidente de l’ADAP pendant 4 ans puis a été engagée comme secrétaire exécutive en mai 2018.

Ezra

  • Ezra Ricci – Coordinateur administratif de projets

Ezra a lu « Les racines du Ciel » de Romain Gary, comme la plupart des membres de l’ADAP. C’est ainsi qu’après des études en Économie de l’Environnement suivies d’un Master en Société, Sciences et Technologie, il a rejoint cette association militant sur le « front » des relations homme-nature. Pendant près de quinze ans, il s’est occupé de consolider l’administration de l’ONG et de suivre les projets de terrain, tout en travaillant en milieu universitaire (IUéD, Hepia, Institut des Sciences de l’Environnement) et non-gouvernemental (RIBios, CommunityForge, APDH,…), toujours sur des questions liées à la gestion des ressources naturelles, la biosécurité, et au développement d’alternatives économiques. Depuis 2015, il se retire progressivement des activités opérationnelles pour se confiner à un rôle d’encadrement et de supervision des activités administratives.

  • Alix Jornot – resp. communication

Alix a fait ses premiers pas à l’ADAP en traitant des données des pièges photographiques du suivi écologique des projets tanzaniens. Actuellement, elle s’investit pour l’organisation de manifestations et la représentation de l’association. Ce sont les aspects de communication et de vulgarisation des enjeux liés aux projets de l’ADAP qui l’intéressent tout particulièrement. En parallèle, après l’obtention d’un Bachelor en Sciences de la vie à HEPIA, Alix travaille au sein de la filière Gestion de la nature, sur des thématiques liées à la restauration de milieux exploités et à la valorisation des espaces naturels.

  • Lucas Villard – resp. recherche

Lucas Villard est un biologiste passionné par l’écologie et spécialisé dans les interactions entre plantes et microorganismes, ainsi que dans l’analyse de données. Après un un Bachelor en Biologie et un Master en Behaviour, Evolution and Conservation, il a travaillé 5 ans comme Assistant de recherche au Département d’Ecologie et Evolution de l’UNIL. Lucas Villard a réalisé un stage de 6 mois à l’ADAP, consacré principalement au traitement statistiques et à l’analyse des données du suivi écologique par pièges photos en Tanzanie dans le but de rédiger un article scientifique. Après son recrutement à la haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture, il reste engagé à l’ADAP pour le traitement des données écologique, le montage d’un nouveau projet et la mise en place d’outils de travail numériques.

  • Louise Sérasset – stagiaire

Après un Bachelor en Relations Internationales à l’Université de Genève, Louise décide de continuer ses études en se concentrant sur les sciences politiques et l’Histoire du continent africain. Durant son Master en études africaines de l’Université de Genève, Louise s’intéresse également aux nombreux enjeux environnementaux auxquels font face les communautés locales africaines. Louise a réalisé un stage de six mois au sein de l’ADAP en assistant Sandy pour le suivi et la gestion des projets actuels mais aussi pour le montage d’un nouveau projet en Tanzanie. Louise a également analysé l’implication des femmes dans les projets de l’ADAP durant un séjour de deux mois sur le terrain, à Inyonga.

ADAP – Tanzanie

  • Romanus Mwakimata – Chef de projet, Rungwa River corridor project

Romanus George Mwakimata est un économiste agricole qui possède une forte expérience dans l’amélioration de la production et de la commercialisation des produits agricoles et forestiers non ligneux afin d’augmenter le revenu des ménages et d’assurer le fonctionnement efficace des acteurs de la chaîne de valeur. Romanus est titulaire BSc. Agricultural Economics and Agribusiness, et d’un MSc. Agriculture et économie appliquée, tous deux de l’Université d’agriculture de Sokoine, Morogoro, Tanzanie.  Il a travaillé auparavant au Bureau des services de consultation et de conseil agricoles, au Centre pour les initiatives de développement durable (CSDI) et au projet de chaîne de valeur des produits de base Nafaka d’ACDI/VOCA-USAID. Il a rejoint le projet ADAP du corridor de Rungwa en 2018 en tant que livelihoods and natural resources officier, puis est devenu chef de projet en 2020.

  • Matana Levi – Livelihoods and natural resource officer, Rungwa River corridor project

Matana Levi est un biologiste de la conservation enthousiaste et passionné qui possède une vaste expérience dans la recherche sur la faune et la flore sauvages, la conservation de la biodiversité et le développement communautaire. Il est titulaire d’une licence en sciences et conservation de la faune sauvage de l’Université de Dar es Salaam et d’un master en conservation de la biodiversité et gestion des écosystèmes de l’Institut africain Nelson Mandela des sciences et technologies. Pour son projet de master, il a étudié l’écologie de la recherche de nourriture des girafes dans l’écosystème du Tarangire-Manyara en partenariat avec le Wild Nature Institute. Il travaille dorénavant avec l’ADAP en tant que responsable des moyens de subsistance et des ressources naturelles pour le projet de gestion communautaire des forêts du corridor de Rungwa en Tanzanie.

  • Christina Komba – Comptable, Rungwa River corridor project

Comptable consciencieuse et professionnelle, titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires (BBA) en entreprise (comptes et finances) avec une forte expérience dans les opérations financières de l’aviation (transport international de fret aérien) et dans le contrôle financier et le soutien administratif d’organisations non gouvernementales. Christina est organisée et efficace, avec une approche minutieuse et précise de la gestion des fonds des donateurs des ONG internationales (ADAP &WCS-USAID).

  • Twinzi Henrico – Technical advisor, Katavi-Ugalla corridor project

Twinzi Henrico est titulaire d’une licence en Développement Communautaire avec une spécialisation en planification et gestion de projets participatifs à l’Institut de Développement Communautaire de Tengeru, Arusha, Tanzanie, en 2014. Il a ensuite été assistant de tutorat à l’Institut de Développement Communautaire de KAPs à Iringa. Il a rejoint l’équipe ADAP à Inyonga en 2017 pour le programme de Cogestion de la Zone Apicole de Mlele et de soutien aux moyens de subsistance et maintenant le programme de cogestion des forêts du corridor Katavi – Ugalla.

  • Margareth Makuke – Comptable, Katavi-Ugalla corridor project

Margareth a obtenu son diplôme avancé en comptabilité du Tanzania Institute of Accountancy en 2008. Elle a ensuite été engagée comme comptable et responsable administratif à la Tanzania Posts Corporation à Sumbawanga de 2009 à 2017. Elle a ensuite commencé un master en Business Administration avec un spécialisation en Corporate Management à l’Universtié de Mzumbe and a obtenu son master en 2019. Après cela, elle a travaillé comme comptable pour la compagnie OLIVADO TZ LIMITED avant de rejoindre l’ADAP Tanzanie en juillet 2021 en tant que comptable de son projet Katavi-Ugalla corridor.

Merci à tous les anciens membres du comité, employés, stagiaires ou bénévoles qui œuvrent ou ont œuvré, à un moment ou un autre de leur vie, pour l’ADAP : Florian Reinhard, Nicola Cantoreggi, David Hartlieb, Joanne Félix, Gabriel Valdez, Tania Garnier, Mariela Gois Carrel, Céline Bartolomucci, Manon Mariller, Hélène Weber, Alejandro Jorand, Claire Julliand, Fabrice Frigerio, Anne Ceppi, Issa Mpinga, Shabani Halfani, Pauline Plagnat, Paulo de Cantos, Alexandre Tasev, Lina Conus, Pierre-Armand Roulet, Alexis Kabore et tous ceux qui auraient été oubliés ici.

Retrouvez-nous sur