TANZANIE :
District de Sikonge, Région de Tabora

GESTION DURABLE DE LA RESERVE VILLAGEOISE D’IPOLE

 

DOMAINES D’INTERVENTION
Gestion communautaires des ressources naturelles, Développement d’activités génératrices de revenus (apiculture, champignons sauvages, pêche, élevage), Renforcement des capacités des partenaires locaux.

PARTENAIRES LOCAUX

JUMUIYA YA HIFADHI YA WANYAMAPORI IPOLE (JUHIWAI), association représentant les villages d’Ipole, Msuva, Idekamiso, Utimule, Ugunda et Mwamulu

EN COLLABORATION AVEC
Fédération Genevoise de Coopération (FGC), Wildlife Conservation Society (WCS), haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (hepia), Ministry of Natural Resources and Tourism (MNRT), Sikonge District Council.

OBJECTIF GENERAL

La réserve d’Ipole abrite des écosystèmes fonctionnels qui fournissent des ressources naturelles valorisables de manière durable par les populations des six villages.

OBJECTIFS DE LA PREMIÈRE PHASE

  • Les capacités de gestion de JUHIWAI sont renforcées et les documents légaux sont mis à jour pour pérenniser la gestion de la WMA d’Ipole.
  • Les producteurs locaux ont acquis les connaissances de base pour récolter/produire des produits naturels durables (apiculture, champignons, pêche et élevage).

DESCRIPTION
La réserve villageoise d’Ipole (2540 km2) est un corridor écologique entre plusieurs aire protégées et abrite de nombreux écosystèmes et d’importantes populations de faune sauvage (buffle, éléphant, lion, léopard, girafes). L’organisation communautaire gérant la réserve d’Ipole, JUHIWAI n’a pas les moyens pour gérer efficacement tout le territoire d’où une dégradation de l’environnement et un manque à gagner pour les villages, propriétaires des terres. Les produits naturels collectés dans la réserve par la population locale ne sont pas certifiés pour être vendus sur le marché de détails et sont d’une qualité insuffisante pour en tirer un prix intéressant.

Borne de la réserve de long de la route Ipole-Kitunda

Pour cette première phase, le projet renforcera les capacités institutionnelles, administratives, matérielles et financières du partenaire local, JUHIWAI, par le biais de formations réalisées par des partenaires tanzaniens et un appui technique permanent. Le projet va également soutenir la conformité des documents légaux, nécessaires à la bonne gestion de la réserve. Pour améliorer les filières de produits naturels, le projet va également faciliter l’acquisition de matériel et dispenser des formations aux groupes d’apiculteurs, aux cueilleurs de champignons et aux pêcheurs. Il va également chercher à apaiser les conflits entre usagers en soutenant les plans d’aménagement du territoire et en réunissant les acteurs locaux de gestion des ressources.

Une partie des employés et du comité de JUHIWAi

  • Lien avec les Objectifs de Développement Durable

INFORMATIONS
SUR LE PROJET

Projet en cours depuis
2022
Localisation

6 villages du District de Sikonge (Ipole, Msuva, Idekamiso, Utimule, Ugunda et Mwamulu) et la réserve de faune villageoise d’Ipole

Budget pour la phase en cours 2022-2024
455’534 CHF dont 399’675 CHF financés par la FGC
Bénéficiaires du projet

Comité et personnel de JUHIWAI (19),

éco-gardes (40),

apiculteurs (140),

cueilleurs de champignons (200),

pêcheurs (60),

éleveurs (120)

Indirects : population des 6 villages impliqués dans la gestion de la réserve d’Ipole (23’000 pers)

Partenaire local
JUMUIYA YA HIFADHI YA WANYAMAPORI IPOLE (JUHIWAI)
Responsables pour l’ADAP

Chef de projet : Kharid Mwakoba

Chargées de projet en Suisse : Sandy Mermod et Louise Sérasset

Télécharger le résumé du projet

Pour plus d’informations, contactez-nous.

Retrouvez-nous sur